Sauvons le train

Sauvons le train

Lettre à Mr Duron finalisée

Collectif Briançonnais de défense des dessertes ferroviaires, 35 rue Pasteur 05100 Briançon

A Monsieur Philippe DURON
Président de la commission Avenir des trains d'équilibre des territoires et de l'AFITF


A Briançon , le 8 décembre 2014
Monsieur le Président,
Nous souhaitons vous faire part de notre vive inquiétude sur la pérennité de la ligne ferroviaire des Alpes reliant Marseille – Valence TGV - Grenoble jusqu'à Briançon via l’étoile de Veynes.
C'est un lien essentiel pour l'acheminement des touristes, notamment durant les saisons d'hiver et d'été.
C'est une infrastructure ferroviaire indispensable pour la vie quotidienne des habitants des Hautes-Alpes (travail, études, formations, santé, liens familiaux ...)
Cette ligne est le lien avec Marseille, capitale régionale, avec Valence pour la connexion avec le réseau à grande vitesse et avec Grenoble (facultés, hôpital, emploi, ....)
La ligne a été rénovée sur 80% du linéaire entre Marseille et Briançon dans le cadre du CPER 2007/2013. Il reste 20km entre Montdauphin et Briançon pour un montant de 22M€ inscrit dans le CPER 2015/2020 mais sans connaitre à ce jour le niveau d'implication de RFF et de l'Etat. Les collectivités locales et la Région ne disposent pas des moyens pour assurer 85% du financement comme le laisse entendre RFF.
L'étoile ferroviaire de Veynes n'est pas intégrée dans le CPER 2015/2020 pour assurer sa rénovation et sa modernisation alors que c'est le lieu stratégique pour assurer le désenclavement des Hautes Alpes et permettre les connexions pour les 3 branches (Marseille, Valence et Grenoble). Des études déjà réalisées indiquent la nature des travaux à entreprendre.
Nous sommes particulièrement inquiets en ce qui concerne l'avenir du train de nuit (116 000 voyageurs par an). Ce train d’équilibre du territoire (TET) est indispensable à notre économie et à notre désenclavement. Il est notre seul lien direct avec la capitale, Paris.
Il pourrait disparaître dès 2017, en effet :
- Dans le cadre du renouvellement de la convention entre l’Etat et SNCF relative à l’exploitation des TET (trains d’équilibre du territoire), l’existence du train de nuit Briançon / Paris n’est pas assurée. 
- Faute de travaux sur l’infrastructure ferroviaire par manque d’effectifs de l’Infra SNCF, les nouvelles locomotives dédiées au train de nuit ne pourront pas rouler sur la ligne des Alpes avant 2016 ;

- L’acquisition de nouvelles voitures couchettes ou leur rénovation n’est pas évoquée ;
- La SNCF refuse maintenant de prendre les réservations pour les groupes dans ce train.
Face à ce constat alarmant pour notre devenir, lors d'une réunion organisée à Briançon le 21 novembre 2014 il a été décidé la création d’un comité de défense avec la participation des élus, des citoyens et des acteurs du territoire.
Il vous a été confié la présidence de la commission « avenir des trains d'équilibre du territoire ». A ce titre nous souhaitons pouvoir vous rencontrer afin de vous présenter nos arguments pour le maintien du train de nuit quotidien Paris-Briançon.

De même, en tant que président de l’AFITF (agence de financement des infrastructures de transports de France), nous souhaitons que vous puissiez revoir le niveau d’implication de l’Etat et de RFF sur les lignes ferroviaire classées UIC de 7 à 9 dont la ligne des Alpes.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, nos respectueuses salutations.


Pour le Collectif
Francine DAERDEN

 


08/12/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 89 autres membres