Sauvons le train

Sauvons le train

Proposition pour la base de la lettre

1 appréciations
Hors-ligne

Pour la lettre à Philippe Duron, Président de la commission "Avenir des Trains d'Equilibre du Territoire" mais aussi Président de l'AFITF (agence de financement des infrastructures de transports de France):



- préciser la vive inquiétude sur la pérennité de la ligne des Alpes et rappeler ses fonctions:

a) lien entre les Hautes Alpes et les Alpes de Haute de Provence avec Marseille capitale régionale

b) lien avec le réseau grande vitesse avec la branche Veynes / Valence TGV

c) lien avec Grenoble (facultés, hôpital, ....) avec la branche Veynes / Grenoble

d) lien essentiel pour l'acheminement des touristes , notamment durant les saisons d'hiver et d'été

f) infrastructure indispensable pour la vie quotidienne des habitants du nord 05 ( travail, études, formations, liens familiaux ...)



Ligne rénovée à 80% entre Marseille et Briançon avec le CPER 2007/2013: reste 20km pour un montant de 22M€ repris dans le CPER 2015/2020 mais sans connaitre à ce jour le niveau d'implication de RFF et de l'Etat.

L'étoile ferroviaire de Veynes n'est pas intégrée dans le CPER 2015/2020 pour assurer sa rénovation et sa modernisation alors que c'est le lieu stratégique pour assurer le désenclavement des Hautes Alpes et permettre les connexions pour les 3 branches (Marseille, Valence et Grenoble). Des études indiquent la natures des travaux à réaliser.



Les collectivités locales et la Région ne disposent pas des moyens pour assurer 85% du financement comme le laisse entendre RFF.



- assurer le devenir du train de nuit Briançon / Paris (TET) seul lien entre les Alpes du Sud et la capitale (renouvellement ou rénovation du matériel roulant)

Expliquer la création du comité de défense .... Collectif briançonnais de défense de desserte ferroviaire du val de Durance . et particulièrement le train de nuit Paris Briançon
Objectif Maintien et amélioration de la desserte ferroviaire du territoire. Collectif réunissant des citoyens, l'association des commerçants, les associations de défense des transports en commun, des élus ...
Demander à pouvoir le rencontrer et l'inviter venir à Briançon dans les meilleurs délais


0 appréciations
Hors-ligne
J'ai travaillé avec Philippe la mise en forme de cette lettre à valider à la réunion du 4 décembre.:

A Monsieur Philippe Duron, Président de la commission "Avenir des Trains d'Equilibre du Territoire » et Président de l'AFITF.
 
Nous souhaitons vous faire part de notre vive inquiétude sur la pérennité de la ligne ferroviaire jusqu'à Briançon.
C'est un lien essentiel pour l'acheminement des touristes, notamment durant les saisons d'hiver et d'été.
C'est une infrastructure indispensable pour la vie quotidienne des habitants du nord des Hautes-Alpes (travail, études, formations, liens familiaux ...)
Cette ligne est le lien avec Marseille capitale régionale, avec Valence connexion pour nous avec le réseau TGV,  avec Grenoble (facultés, hôpital, ....)
La ligne a été rénovée en grande partie entre Marseille et Briançon dans le cadre du CPER 2007/2013: reste 20km pour un montant de 22M€ inscrit dans le CPER 2015/2020 mais sans connaitre à ce jour le niveau d'implication de RFF et de l'Etat. Les collectivités locales et la Région ne disposent pas des moyens pour assurer 85% du financement comme le laisse entendre RFF.
L'étoile ferroviaire de Veynes n'est pas intégrée dans le CPER 2015/2020 pour assurer sa rénovation et sa modernisation alors que c'est le lieu stratégique pour assurer le désenclavement des Hautes Alpes et permettre les connexions pour les 3 branches (Marseille, Valence et Grenoble). Des études déjà réalisées indiquent la nature des travaux à entreprendre.
Nous sommes particulièrement inquiets en ce qui concerne l'avenir du train de nuit (116 000 voyageurs par an), train aussi bien indispensable à notre économie qu'à notre désenclavement. Il apparaît qu'il pourrait disparaître dés 2016.
- Dans le cadre du renouvellement de la convention entre l’Etat et SNCF relative à l’exploitation des TET (trains d’équilibre du territoire), l’existence du train de nuit Briançon / Paris n’est pas assurée. 
- Faute de travaux sur l’infrastructure ferroviaire, les nouvelles locomotives dédiées au train de nuit ne pourront pas rouler sur la ligne des Alpes avant 2016 ;

- L’acquisition de nouvelles voitures couchettes n’est pas évoquée ;
- La SNCF refuse maintenant de prendre les réservations pour les groupes dans ce train.
(vérifier délais de réservation pour individuels)
Face à se constat alarmant pour notre devenir, lors d'une réunion organisée à Briançon le 21 novembre 2014 il a été décidé la création d’un comité de défense de la Ligne des Alpes avec la participation des élus, des citoyens et des acteurs du territoire.
Il vous a été confié la présidence de la commission « avenir des trains d'équilibre du territoire ». A ce titre nous souhaitons pouvoir vous rencontrer afin de vous présenter nos arguments pour le maintien du train de nuit quotidien Paris-Briançon.

1 appréciations
Hors-ligne
Mr de Caumont rencontre Mr Duron le 10/12. Nous avons jugé que ce serait bien qu'il lui remette ce jour-là notre courrier ce qui nous laisse peu de temps. Je vous propose de travailler à partir de la base de Francine, n'hésitez pas à donner votre avis

Dernière modification le samedi 06 Décembre 2014 à 11:00:23

1 appréciations
Hors-ligne
Ou alors un petit groupe se retrouve et finalise le courrier

0 appréciations
Hors-ligne
Vraiment désolée de n'avoir pas pu être avec vous hier soir puisque j'étais à Gap pour un comité de ligne...c'est toujours le train.
Je vous prose que le courrier , même s'il est remis en main propre par M De Caumont soit également envoyé par voix postale : il en sera d'autant plus officiel.
Comme je vous l'ai dit , je veux bien m'occuper des liens avec les élus sur le PAYS.
Si je comprends bien la pétition a été finalisée ...puisque cela ne fait pas partie de ce qui n'a pas été fait : ai je bien compris.
Pour la lettre : qu'est ce qui pose question ?

0 appréciations
Hors-ligne
Y a une erreur sur le framapad que je n'arrive pas à ouvrir...

1 appréciations
Hors-ligne
Oui tu as raison je viens de le supprimer. On réessaiera cette technique un peu plus tard sinon le courrier me convient

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour
Voici la lettre finalisée ce matin par Philippe et moi même avec toutes les corrections des uns et des autres.
Philippe la dépose chez Robert De Caumont pour qu'il la remette en main propre à M Duron cette semaine. Nous comptons sur lui pour défendre notre belle ligne !!!


Collectif Briançonnais de défense des dessertes ferroviaires, 35 rue Pasteur 05100 Briançon

A Monsieur Philippe DURON
Président de la commission Avenir des trains d'équilibre des territoires et de l'AFITF


A Briançon , le 8 décembre 2014
Monsieur le Président,
Nous souhaitons vous faire part de notre vive inquiétude sur la pérennité de la ligne ferroviaire des Alpes reliant Marseille – Valence TGV - Grenoble jusqu'à Briançon via l’étoile de Veynes.
C'est un lien essentiel pour l'acheminement des touristes, notamment durant les saisons d'hiver et d'été.
C'est une infrastructure ferroviaire indispensable pour la vie quotidienne des habitants des Hautes-Alpes (travail, études, formations, santé, liens familiaux ...)
Cette ligne est le lien avec Marseille, capitale régionale, avec Valence pour la connexion avec le réseau à grande vitesse et avec Grenoble (facultés, hôpital, emploi, ....)
La ligne a été rénovée sur 80% du linéaire entre Marseille et Briançon dans le cadre du CPER 2007/2013. Il reste 20km entre Montdauphin et Briançon pour un montant de 22M€ inscrit dans le CPER 2015/2020 mais sans connaitre à ce jour le niveau d'implication de RFF et de l'Etat. Les collectivités locales et la Région ne disposent pas des moyens pour assurer 85% du financement comme le laisse entendre RFF.
L'étoile ferroviaire de Veynes n'est pas intégrée dans le CPER 2015/2020 pour assurer sa rénovation et sa modernisation alors que c'est le lieu stratégique pour assurer le désenclavement des Hautes Alpes et permettre les connexions pour les 3 branches (Marseille, Valence et Grenoble). Des études déjà réalisées indiquent la nature des travaux à entreprendre.
Nous sommes particulièrement inquiets en ce qui concerne l'avenir du train de nuit (116 000 voyageurs par an). Ce train d’équilibre du territoire (TET) est indispensable à notre économie et à notre désenclavement. Il est notre seul lien direct avec la capitale, Paris.
Il pourrait disparaître dès 2017, en effet :
- Dans le cadre du renouvellement de la convention entre l’Etat et SNCF relative à l’exploitation des TET (trains d’équilibre du territoire), l’existence du train de nuit Briançon / Paris n’est pas assurée. 
- Faute de travaux sur l’infrastructure ferroviaire par manque d’effectifs de l’Infra SNCF, les nouvelles locomotives dédiées au train de nuit ne pourront pas rouler sur la ligne des Alpes avant 2016 ;

- L’acquisition de nouvelles voitures couchettes ou leur rénovation n’est pas évoquée ;
- La SNCF refuse maintenant de prendre les réservations pour les groupes dans ce train.
Face à ce constat alarmant pour notre devenir, lors d'une réunion organisée à Briançon le 21 novembre 2014 il a été décidé la création d’un comité de défense avec la participation des élus, des citoyens et des acteurs du territoire.
Il vous a été confié la présidence de la commission « avenir des trains d'équilibre du territoire ». A ce titre nous souhaitons pouvoir vous rencontrer afin de vous présenter nos arguments pour le maintien du train de nuit quotidien Paris-Briançon.

De même, en tant que président de l’AFITF (agence de financement des infrastructures de transports de France), nous souhaitons que vous puissiez revoir le niveau d’implication de l’Etat et de RFF sur les lignes ferroviaire classées UIC de 7 à 9 dont la ligne des Alpes.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, nos respectueuses salutations.


Pour le Collectif
Francine DAERDEN

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

Je me connecte aujourd'hui sur le blog. Demain, je fais une parade sur le marché, de 10 à 11 h. Pour informer
-1 le collectif de défense des dessertes ferrovières
-2 La pétition
-3 La rencontre de monsieur Caumont avec monsieur Duron.

- 4 annoncer la prochaine réunion jeudi 11 dec à 17 heures au buffet de la gare.

Bernard P

Dernière modification le mardi 09 Décembre 2014 à 09:59:34
Bernard Pedrotti

0 appréciations
Hors-ligne
4 ème alinéa de la lettre, La distance de Briançon à Marseille Saint-Charles est de 312.996 km. la distance rénovée est de 285.308 km, car la distance entre Montdauphin et Briançon est de 27,688 km. Il reste donc moins de 10 % de la ligne à régénérer. Cela ne change pas la somme globale pour les travaux, mais cela change le prix du km de ligne.
Info: le 19 novembre 2014 réaction du secrétaire d'Etat aux transports, vis à vis des trains d'équilibre du territoire

0 appréciations
Hors-ligne
Je ne sais si l'original de la lettre portée au Député Duron est signée par un Nom de personne.
Mais il me semble qu'il avait été décidé de ne faire apparaître que le nom du Collectif sur les courriers.
Merci de respecter les décisions de notre collectif.

0 appréciations
Hors-ligne
Venant de m'inscrire sur le blog (faute d'avoir pu le faire avant !), je viens de lire rapidement la lettre destinée à Mr Philippe Duron. On y parle de Valence-TGV : "... la pérennité de la ligne ferroviaire des Alpes reliant Marseille – Valence TGV - Grenoble jusqu'à Briançon via l’étoile de Veynes..."
Il est important de préciser, lors des échanges que le collectif  aura ici et là, que de nombreux voyageurs prennent aussi une correspondance en gare de Valence-Ville leur permettant d'atteindre directement la gare de Paris gare de Lyon. Les 3 TER - assurant chaque jour la relation Briançon-Romans-Bourg-de-Péage - desservent effectivement, après l'arrêt à Valence-Ville, la gare de Valence-TGV, gare importante pour ceux qui ne passent pas par Paris (*) mais qui veulent atteindre des villes comme Lyon (gare de la Part-Dieu), Lille...J'apporte cette précision car notre opérateur ferroviaire avait déjà envisagé de réduire le nombre de TGV marquant un arrêt en gare de Valence-Ville. Si cela devait se produire, les voyageurs souhaitant rejoindre la capitale devraient, après avoir pris un TGV en gare de Valence-TGV, descendre à Lyon-la Part-Dieu pour reprendre un autre TGV à destination de Paris gare de Lyon (ou bien emprunter - à partir de Valence-Ville - un TER se dirigeant vers Lyon, puis un TGV faisant Lyon-Paris). Le maintien d'une correspondance avec le TER en gare de Valence-Ville est donc très importante, d'autant qu'elle se fait généralement de quai à quai, ce qui n'est pas le cas en gare de Valence-TGV !
(*) les TGV venant du Sud desservent, entre autres, Marne-la-Vallée-Chessy-TGV (gare importante de correspondance), Aéroport-Charles de Gaulle-TGV.
itinérances

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 89 autres membres